Fally Ipupa sommé de payer environ 26 millions de francs CFA à Dénis Sadiki Mukandilwa

Accusé de plagiat : Fally Ipupa condamné par la justice congolaise

  • Petit Bayard
  • 07-05-2021 à 13:32

Sale temps pour l'artiste congolais Fally Ipupa qui est au coeur d'une vive polémique qui alimente les réseaux sociaux du côté de la République Démocratique du Congo (RDC). 

Accusé d’avoir utilisé la chanson ‘‘Lokuta monene’’ sans autorisation de son compositeur, Fally Ipupa est face à la justice depuis quelque temps. À l’issue de l’audience du mercredi 5 mai 2021, El Mara a été sommé de payer la somme de 50 000 dollars (environ 26 millions de francs CFA). L'information émane du site en ligne https://l-frii.com/affaire-de-justice-de-fally-ipupa-les-fonds-deja-saisis-sur-le-compte-de-lartiste/. Selon cette source, le compte de l'artiste logé à Rawbank, a été saisi par le tribunal de commerce de Kinshasa Gombe. 

‘‘Fally pupa a sollicité du juge d'appel la suspension de l'exécution de ce jugement. Mais son adversaire a plutôt soutenu que le premier juge avait bien rendu sa décision et que l'artiste ne pouvait pas solliciter sa suspension. La Cour d'appel va se prononcer le 20 mai prochain’’ ajoute le site.

Est-il important de le rappeler, à l’origine, cette chanson, objet du litige, a été composée il y a près de 40 ans. C’était au plus fort du règne de Mobutu et son parti, le MPR. Et le chanteur Dénis Sadiki Mukandilwa l’a chantée à cette époque pour la gloire du très vénéré Président Maréchal Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga.

‘‘Lokuta monene’’ (Le grand mensonge, en Lingala) était devenu un hymne national que presque tous les citoyens zaïrois chantaient. Elle servait surtout à la propagande du Président (Voir la vidéo ci-dessous). Quand des décennies plus tard, Fally Ipupa sort un album baptisé Power (le troisième de sa carrière), le 5 avril 2013, on y retrouve la substance de cette chanson ‘‘historique’’.

Petit Bayard