Bientôt, Adzopé sera fier d'abriter un centre de santé de renom.

Adzopé: L'hôpital général en pleine réhabilitation

  • J-S LIA
  • 04-06-2021 à 16:45

L'hôpital général d'Adzopé est en pleine réhabilitation. Selon nos informations, cet établissement sanitaire de référence dans la région de la Mé est en train de faire peau neuve, à l'effet de présenter un meilleur visage au public et surtout à ses nombreux usagers. Ainsi, depuis le bâtiment administratif, les services du laboratoire d'analyses médicales et la médecine générale en passant par les salles d'hospitalisation, les services de consultations diverses, la maternité et le cabinet dentaire, tout ou presque est en chantier. Des tas de sable et de graviers par-ci, des planches entassées le long des murs et autres materiels de construction stockés par-là. Le tout dans un désordre et décor dignes des travaux d'une certaine envergure. Les ouvriers, tous à la tâche, n'ont pas le temps de s'occuper d'un quelconque visiteur. "Monsieur s'il vous plaît, ça ne travaille pas ici depuis bientôt trois semaines, à cause des travaux que nous sommes en train de faire et que nous devons nécessairement achever dans un délai raisonnable, selon nos autorités", nous a expliqué l'un des responsables des travaux sous le couvert de l'anonymat. C'était lors de notre passage, le vendredi 28 mai 2021. Et notre interlocuteur de nous indiquer qu'à cause de ces travaux de réhabilitation, presque tous les services de l'hôpital général d'Adzopé ont été délocalisés momentanément dans une autre unité de soins, notamment la PMI (Protection Maternelle et Infantile), située au quartier TP de la ville d'Adzopé. Selon les même informations, c'est en ce lieu que pour le moment, les populations se rendent pour y recevoir les soins de santé. En dehors de ces travaux de réhabilitation, l'hôpital général d'Adzopé pourrait être doté d'un équipement en matériels neufs, performants et adéquats, pour satisfaire les nombreux besoins des praticiens.

Notons que le 11 mai 2021, l'Inspecteur général de la Santé a fait un point de presse, suite à un drame (jeudi 6 mai 2021) lié au décès, à la Maternité de l'hôpital général d'Adzopé, d'une parturiente, Dame Zerbo Habi (40 ans). A cette occasion et face au faible niveau d'équipement de l'hôpital général d'Adzopé, Dr Ablé Ekissi avait envisagé plusieurs mesures. En effet, outre le relèvement de ses fonctions de Dagri N'Gatta Francois, directeur de l'hôpital général d'Adzopé, il faut, selon lui, commencer par le  "renforcement du fonctionnement des Comités de gestion des établissements sanitaires en impliquant formellement les préfets. L'utilisation rationnelle des professionnels de la Santé sur toute l'étendue du territoire national (Médecins, Infirmiers, Sages- femmes) et des lits disposant de barrières de protection pour les accouchements", avait-il annoncé. Une belle initiative qui vient, malheureu- sement, après le drame du jeudi 6 mai 2021, à la Maternité de l'hôpital général d'Adzopé ▪

Patrice Tapé

(Correspondant Régional)