Concrétisation de la 5ème tranche du fonds d'aide à la filière avicole affectée par la Covid-19 par le PSNDEA au siège du projet

Fonds de soutien à la filière avicole affectée par la Covid-19: La 5ème composante du Psndea octroyée aux bénéficiaires.

  • SYNERGIE NIEPA
  • 19-05-2021 à 19:01

La 5ème composante du Projet de solutions numériques pour le désenclavement des zones rurales et l’e-Agriculture (Psndea ),  financée par la Banque mondiale  à l’endroit des entreprises  du secteur avicole  de Côte d’Ivoire,   impactées par la pandémie de Covid-19, a  été octroyée aux bénéficiaires. La cérémonie de signature des contrats s'est tenue, le mardi 18 mai 2021, au siège du Projet, à Cocody 7ème Tranche, en présence des représentants de l’Etat de Côte d’Ivoire, les parties contractantes et  des bénéficiaires.

 Adjoumani Yao Boffoué, Coordonnateur du Psndea,  a situé le contexte et les phases préliminaires du projet dont le processus a été sanctionné par la signature de protocoles avec les partenaires, le 3 décembre 2020. Précisant que c’est une réallocation de 11.6 milliards FCFA offerts dans le cadre du programme gouvernemental de  résilience contre la Covid-19. Il a ajouté que les structures bénéficiaires sont issues des secteurs avicole, du riz et des vivriers. L’Agence pour le développement du riz (Aderiz), l’interprofession avicole (Ipravi) et l’Office d’aide à la commercialisation des produits vivriers (Ocpv), étant les structures bénéficiaires du projet. «Pour cette ligne budgétaire dédiée à l’achat des poussins et des aliments, nous sommes à 3 295 932 700 francs sur les 8 100 000 000 francs concédés à la filière. Aujourd’hui, les contrats qui ont été signés sont d’un montant de 1 148 808 290 francs CFA. Toutes les procédures administratives ont connu leur aboutissement, mais il sera signé la semaine prochaine pour un montant de 2 147 124 430 francs CFA», a-il poursuivi.

Koné Abdoul Karim, Coordonnateur de la 5ème composante du projet, a précisé l’utilité de la tranche du fonds octroyé à six entreprises sur une dizaine prévue pour la 5ème composante. Une tranche qui servira  à l’achat de poussins et d’aliments pour la volaille. «L’ensemble de cette activité est budgétisé à peu près à hauteur de 3 milliards. Nous finançons  au travers de 8 contrats, 6 bénéficiaires de ces activités de fourniture d’aliments de volaille et de poussins d’un jour qui vont être financées en totalité à hauteur et 1.148.000 000  FCFA  aujourd’hui et à hauteur de 2.300 000 000 FCFA, dès la semaine prochaine». 

Les  structures privées bénéficiaires ont exprimé leur gratitude, démontrant l’utilité du fonds, arrivé au bon moment. «Les effets de la pandémie se font ressentir jusqu’à aujourd’hui, ce soutien aux éleveurs est tombé à point nommé et va permettre de sauver la filière en les soulageant», s’est réjoui Sylvain Gotta, président de l’Ipravi.

SYNERGIE NIEPA